Vous êtes ici

Revue internationale et stratégique n° 97 (1/2015)

Sanctionner et punir

Date de parution : 
15/04/2015

Onglets Livre

Présentation
Les cas syrien depuis 2011, russo-ukrainien en 2013-2014 ou encore nord-coréen ont notamment montré une recrudescence des interrogations sur la capacité de la « communauté internationale » à mettre en oeuvre des mesures efficaces de punition ou de sanction à l’encontre de certains acteurs internationaux lorsqu’une intervention militaire apparaît, par ailleurs, inutile, inappropriée ou impossible. Les États doivent parfois faire preuve d’inventivité lorsqu’ils sont ainsi désireux de montrer qu’ils ne restent pas insensibles à une crise ou à des atteintes au droit international ou aux droits de l’homme, mais ne souhaitent ou ne peuvent pas envisager une intervention militaire. Paraphrasant Foucault, on peut ainsi s’interroger sur le rôle et les divers atours du « sanctionner et punir » dans les relations internationales. Il convient, en premier lieu, de questionner les diverses formes et type d’actions que peut revêtir le « sanctionner et punir » en relations internationales : quelles en sont les formes anciennes (embargo, boycott, condamnation) et nouvelles (gel des avoirs, cyber attaques, bashing pour ternir l’image d’un État ou d’un dirigeant, etc.) ? Il convient aussi de relever les rôles et utilités diversifiés de sanctions et punitions dans les relations internationales : instaure-t-on des sanctions ou punitions pour infléchir les événements ou simplement pour montrer que l’on existe comme acteur international ? Les « sanctions » et « punitions » diverses ont-elles, historiquement, une influence sur leurs destinataires ? Sont-elles bénéfiques ou néfastes pour les populations ou États qu’elles sont supposées protéger ou aider ? Il convient, enfin, de s’interroger sur les valeurs et principes au nom desquels sanctionner et punir : qui décide de ce qui peut faire l’objet de sanctions et punitions dans le système international ? faut-il opérer ici une distinction entre le droit, la légitimité, morale, éthique et valeurs dans les relations internationales ?
Table des matières
Introduction : sanctionner et punir. Présentation du thème, de son actualité, des cadres conceptuels existants, et présentation du dossier. Les sanctions, une forme particulière d’humiliation ? Retour / analyse historique sur la pertinence et l’efficacité des différentes formes de sanctions et de punition dans les relations internationales. Les sanctions internationales : Soft, hard, smart ou symbolic power ? Un détour par l’expérience européenne. L’intervention en Libye en 2011 : entre forme originale et inédite de « punition armée » et dévoiement du concept ambigu de R2P. Le boycott à l’heure du soft power et de la diplomatie d’influence : le retour en grâce d’une arme diplomatique symbolique et désuète ? Les sanctions économiques à l’heure de la mondialisation : sanction réelle ou arme factice ? Sanctionner des États sans punir des hommes. Qui sanctionner ? Réflexion autour de la notion de sanctions ciblées et de la nécessité de ne pas faire pâtir les populations des agissements de leurs dirigeants, avec un focus sur l’Iran. Droit, morale, justice, valeurs : au nom de quoi sanctionner et punir ? Selon que vous soyez puissants ou misérables… Pourquoi la CPI ne traduit-elle/sanctionne-t-elle que des dirigeants africains ?

Caractéristiques
EAN : 
9782200929671
Format :
170 x 245 mm
Pages : 
200
Prix du livre papier: 
20.00 €

Meme Theme - Meme Auteur