Vous êtes ici
Paresse - Histoire d'un péché capital
Collection : 

Paresse

Histoire d'un péché capital

Date de parution : 
10/2013

Onglets Livre

Présentation
Une petite flemme, une bonne sieste : qui n’a pas rêvé de ces douces paresses pour agrémenter un bel après-midi ensoleillé ? Mais il existe aussi des paresses qui vous prennent à la gorge. Comme ces réveils matinaux, lorsque les pesanteurs de la journée qui pointe clouent sous la couette les plus entreprenants. Voilà l’acédie, cette « peste de l’âme », un péché capital depuis le Moyen Âge.
Dans cette histoire qui se poursuit jusqu’à nos jours, la morale tient une place essentielle. Qu’il s’agisse d’employés fainéants, de tire-au-flanc à l’école, de hordes vagabondes ou de peuples colonisés, le discours dominant bégaie : « Tous des fainéants et des parasites ! » Cette paresse-là est mère de tous les vices.
Dans le camp adverse, « le droit à la paresse » encourage la rébellion et ragaillardit les révolutions. Ses partisans trouvent dans le refus de travailler la force de conquérir la liberté et d’accéder à la dignité. La paresse devient alors une voie de salut, la mère de toutes les vertus.
Table des matières
Chapitre 1 : Acédie ou le Malin au monastère
Un péché capital
Le « démon de midi »
Fuite et amertume
Le salut par le travail manuel
Quand pauvreté devient vice
À l’origine du divertissement

Chapitre 2 : Le temps perdu
Un bestiaire de la paresse
De la lenteur
La mère des vices
Tristesse et mélancolie

Chapitre 3 : Fables et utopies
Une contrée de rêve
Cocagne
Au carnaval des fainéants
Bonne et mauvaise paresse
Poltronneries
La leçon des humanistes

Chapitre 4 : Haro sur les moines et autres oisifs
Des nids d’ocieux
À bas la calotte !
Chasse aux fainéants et aux mendiants
Un état contre nature
Piliers de caveaux

Chapitre 5 : Morale et politique
La leçon des Anciens
Silhouettes et postures
La folle de nos pensées
Aux sources de l’ennui
Politique et économie

Chapitre 6 : Nature et liberté
De l’indolence à la paresse
Le sauvage et l’aristocrate
Morales et civilisations
État de nature versus civilisation
Aux racines de la liberté
Travail et citoyenneté
La fin d’un privilège
Le mal et la maladie

Chapitre 7 : Lascivité orientale
Endormissement oriental, éveil occidental
Les attributs de la tyrannie
Mort du siècle
L’indolence en couleur
L’Orient, refuge contre la folle modernité

Chapitre 8 : Donner du sens à la paresse
La robe de chambre d’Oblomov
Par-delà le travail
Philosophie de l’absurde
Diagnostic d’une pathologie

Chapitre 9 : Place aux luttes sociales
Surveiller et occuper les enfants
Le profil de l’emploi
Apologies coloniales
Aux Armes, paresseux !
Imaginons Sisyphe heureux…

Chapitre 10 : Les loisirs ont-ils tué l’oisiveté ?
Siestes épicuriennes
Pas facile de ne rien faire
Classes paresseuses, classes dangereuses
La fugue hippie
Je m’appelle addiction

Conclusion

Caractéristiques
EAN : 
9782200274597
Format :
118 x 220 mm
Pages : 
216
Prix du livre papier: 
25.00 €
Papier25.00 €