Vous êtes ici
Le sacre de l'acteur - Émergence du vedettariat théâtral de Molière à Sarah Bernhardt
Collection : 

Le Sacre de l'acteur

Émergence du vedettariat théâtral de Molière à Sarah Bernhardt

Date de parution : 
03/2017

Onglets Livre

Présentation
Les célébrités font partie de notre quotidien : elles imposent leurs propres systèmes de valeurs. Sport, politique, cinéma, musique, télévision sont aujourd’hui les sphères principales du vedettariat. Elles font des vedettes de véritables modèles culturels, sociaux, politiques et économiques. Intimement liée à l’imaginaire de la culture populaire, la célébrité est loin d’être l’apanage du champ artistique, et relève davantage aujourd’hui des espaces médiatiques de masse. Et des arts vivants comme le théâtre et la danse sont aujourd’hui moins représentatifs du star-system. Pourtant, ces pratiques culturelles constituent le fondement archéologique du vedettariat, puisqu’elles sont conditionnées par une performance mais aussi par l’intérêt symbolique qu’elles suscitent auprès du public.
Notre ouvrage s’attarde sur cette période d’émergence du vedettariat théâtral, entre le XVIIe et le XIXe siècle, en observant les discours sur la célébrité, celle des auteurs dramatiques, des directeurs de théâtre, des peintres et décorateurs, mais surtout celle des interprètes (acteurs, chanteurs et danseurs), qui représentent les plus exemplaires témoins de cette forme si singulière de reconnaissance publique.

Ont contribué à cet ouvrage : G. Forestier, A. Sanjuan, A. Pellois, D. Chardonnet- Darmaillacq, V. de Santis, S. Bastemeyer, M. Poirson, P. Bourdin, M.-A. Rauch, S. Loncle, C. Giron-Panel, S. Serre, C. Triolaire, F. Naugrette, R. Markovits, S. Olivesi, C. Frigau Manning, R. Jobez, S. Ledda, M. Fazio, A. Picault.

Avec une préface d’Éric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française et les images cédées gracieusement par la Comédie-Française.
Table des matières

Préface d’Eric Ruf, Administrateur général de la Comédie-Française
Introduction (Florence Filippi et Sara Harvey)

Genèse du vedettariat : discours et représentations
Molière, première vedette de l’histoire du théâtre ? (Georges Forestier) 
L’acteur face à la troupe dans le champ iconographique du XVIIIe siècle (Agathe Sanjuan)
Faire du bruit et créer des réputations : stratégies de polygraphes au XVIIe siècle (Sara Harvey)
Henri-Louis LeKain et la fabrique de la gloire (Damien Chardonnet-Darmaillacq)
« L’acteur de transition » : François-Joseph Talma (Florence Filippi et Vincenzo de Santis)
« L’acteur est tout » : Le vedettariat de Frédérick Lemaître (Sabrina Bastemeyer)
L’élaboration du personnage public dans les mémoires d’acteurs au XIXe siècle (Anne Pellois)

Les dessous du vedettariat : marchés et territoires
L’auteur dramatique, vedette contrariée du premier champ théâtral (XVIIe-XVIIIe siècles (Martial Poirson)
Gloires encombrantes. Les retraités de l’Opéra sous le Directoire  (Philippe Bourdin)
Gérer les vedettes : le cas de l’Académie royale de musique (Caroline Giron-Panel et Solveig Serre)
Stratégies commerciales et sociales des directeurs des troupes provinciales sous l’Empire (Cyril Triolaire)
Qu’est-ce qu’une vedette de province ? Le cas de Rouen au XIXe siècle (Florence Naugrette)
Des stars internationales ? Les comédiens français au XVIIIe siècle entre mobilité et célébrité (Rahul Markovits)
De la figure charitable à l’engagement social : la vedette comme figure morale du métier d’artiste interprète. (Marie-Ange Rauch) 
« Légitimité et illégitimité de la richesse des vedettes au XIXe siècle et en d’autre temps. » (Stéphanie Loncle)

Le vedettariat au féminin
Les actrices et l’imaginaire érotique au XVIIIe siècle (Sophie Marchand)
Le vedettariat dans le ballet romantique : l’exemple de Marie Taglioni à l’Opéra -1827 1838 (Vannina Olivesi)
« Ces exceptions humaines » : Physiognomonie, phrénologie et vedettariat théâtral autour de 1830 1840 (Céline Frigau-Manning)
La rose brisée : Charlotte Ackermann, vedette mort-née du théâtre allemand des Lumières (Romain Jobez)
« Ceci n’est point mal, hein ! pour une femme ? » Mademoiselle George, créatrice du drame romantique (Sylvain Ledda)
Eleonora Duse, vedette anti-vedette (Mara Fazio)
En conclusion : PRESQUE OLGA (Adeline Picault)
Caractéristiques
EAN : 
9782200615529
Format :
160 x 240 mm
Pages : 
336
Prix du livre papier: 
32.00 €
Prix du livre numérique: 
24.99 €
Papier32.00 €