Vous êtes ici
La France des marges - Histoire-Géographie Capes-Agrégation
Collection : 

La France des marges

Histoire-Géographie Capes-Agrégation

Date de parution : 
09/2016

Onglets Livre

Présentation
Être en marge, avoir de la marge, prendre une marge… la sémantique des marges reflète d’emblée l’ambivalence du terme : liberté, bénéfice, possibilité d’un côté, éloignement des forces vives, voire relégation de l’autre. Appliqué à l’espace français, le terme conduit à décentrer le regard porté sur le territoire national et à penser une France des angles morts et des interstices, une France des minorités, moins intégrée et moins accessible, moins visible et peu connue. Une France insaisissable aussi, la notion de marge étant toujours relative tant sur le plan spatial que socioculturel et posant donc vivement des questions d’échelle, de regard, de méthode et de définition.
La première partie de cette France des marges est ainsi consacrée aux processus de marginalisation en distinguant ce qui est lié à l’espace (éloignement, enclavement…) et ce qui s’apparente à l’exclusion culturelle et sociale (populations démunies, migrants, communautés alternatives…).
La deuxième partie réfléchit aux formes que les marges revêtent aujourd’hui, en différenciant la marginalité et ses degrés dans les territoires ruraux, urbains ou péri-urbains. Les marges présentent en effet des réalités contrastées : isolement, pauvreté, exclusion et dénuement jouxtant innovation sociale ou revendication de vivre autrement.
Enfin, la trajectoire des marges, leur instabilité, voire leur réversibilité, interrogent les politiques publiques et mobilisent plusieurs champs de la connaissance géographique : politique, sociale, économique, culturelle, environnementale, rurale et urbaine.
Table des matières
À l’échelle nationale. Les processus de marginalisation. La marge comme un processus spatial. Les marges et le récit national autour de l'espace français - Les marges françaises en Europe : quelques clés de lecture cartographiques - Marges spatiales de faible densité et métropolisation. Des trajectoires variées ; Périphéries ultramarines : des espaces marginaux ? La marge comme processus social et politique. Pauvreté et exclusion en France - La marginalisation économique : faits et représentations - Les marges sanitaires, recompositions et gestions locales - Immigration en France : norme de l'intégration et production de marges - Marges. Dimension spatiale des rapports sociaux de domination. Genre - Les prisons : marges sociales, marges spatiales ? Aux échelles régionale et locale. Dans les marges de l'urbain. Les friches urbaines, de la marge à la production d’espace : la trame verte urbaine - La vie en marge des SDF parisiens : un autre mode d'habiter l'urbain - Les marges choisies et construites : les résidences fermées - Les nouvelles marges métropolitaines - Les territoires urbains de l'eau. Entre délaissement et consécration, la réversibilité des marges en question - Les liens entre marginalité sociale et spatiale dans les lieux et milieux queers parisiens - L'espace scolaire et ses marges. Marges et périphéries. Gouverner les marges métropolitaines - La France des petites villes : des espaces en marge des dynamiques fonctionnelles ? - Le périurbain : entre marge, frange et entre-deux ; Cultiver à l'ombre de la ville. L'expression périurbaine des mutations de l'activité agricole ; Les marges du rural. Précarités, vulnérabilités. Franges et marges de la pauvreté rurale - Diversité paysagère des marges rurales - Entre campagnes jardinées et ruralité agricole, rôles et dynamiques de l'agriculture dans les massifs montagneux de France métropolitaine - La forêt française : permanence d'une marge ? - La marge rurale, épicentre de la contestation et laboratoire de l'innovation sociale ? - Comment enseigner les marges ?
Caractéristiques
EAN : 
9782200615918
Format :
172 x 240 mm
Pages : 
448
Prix du livre papier: 
25.00 €
Prix du livre numérique: 
16.99 €
Papier25.00 €