Vous êtes ici
Fins de la littérature - Historicité de la littérature contemporaine

Fins de la littérature

Historicité de la littérature contemporaine

Date de parution : 
11/2012

Onglets Livre

Présentation
Où en est la littérature française, quand tant de discours la vouent à son crépuscule ? Affronter cette question suppose non seulement de la décrire, comme s’y emploient des études de plus en plus nombreuses, mais encore de comprendre sa situation actuelle. 

Or, les rythmes de la littérature ne sont pas ceux du monde. Elle va de son mouvement propre, dessinant au fil du temps des poétiques diverses. Elle n’en demeure pas moins affectée par les événements qui la requièrent. Envisager les fins de la littérature, c’est donc, d’un même élan, situer cette discipline artistique dans une histoire - sociale, culturelle - et, tout à la fois, la confronter à son orientation esthétique. 

Comment la littérature actuelle s’installe-t-elle dans le présent ? Comment prend-elle en compte son histoire propre et celle de la communauté sociale qui la produit ? Comment travaille-t-elle avec, ou contre, son héritage ? Quel est, en un mot, son régime d’historicité ?

Après un volume consacré aux Esthétiques et discours de la fin (Armand Colin, 2012), les écrivains, historiens, sociologues, chercheurs et critiques littéraires ici réunis, entreprennent ainsi d’identifier comme tel le moment contemporain. 


Avec les contributions de Wolfgang Asholt, Yves Citton, Jean-Max Colard, Laurent Demanze, Camille de Toledo, Frédéric Ferney, Alain Fleischer, Henri Garric, François Hartog, Nathalie Heinich, Marie-Thérèse Jacquet, Patrick Kéchichian, Hedi Kaddour, Luc Lang, Dominique Maingueneau, Matteo Majorano, William Marx, Laurent Mauvignier, Jochen Mecke, Jérôme Meizoz, Alain Nadaud, Thomas Pavel, Dominique Rabaté, Gianfranco Rubino, Pierre Schoentjes, Michael Sheringham, Dominique Viart, Jean-Bernard Vray. 

Ouvrage publié avec le soutien de l’Institut universitaire de France et de l’Université de Sciences Humaines et Sociales Charles de Gaulle – Lille 3.
Table des matières
Le temps propre de la littérature (Dominique Viart)

Partie I : La fin en débats
La littérature face à son histoire (Thomas Pavel)
Est-il possible de parler de la fin de la littérature ? (William Marx)
Les limites de la littérature (Nathalie Heinich) La fin de l’hégémonie et le début de quelque chose (Yves Citton)
Les trois piliers de la Littérature (Dominique Maingueneau)

Témoignage Écrire ne plus ou « I would prefer not to » (Alain Nadaud)

Partie II : Questions d’historicité
Littérature et expériences contemporaines du temps
Trois exemples (François Hartog) Historicité de la littérature contemporaine (Dominique Viart)
L’Historicité de l’historicité de la littérature contemporaine (Jochen Mecke)
Fin de l’Histoire : renaissance de la littérature ? (Wolfgang Asholt)
Témoignage
Faire littérature de l’Histoire (Hédi Kaddour, Luc Lang, Laurent Mauvignier Entretien animé par Dominique Viart)

Partie III : La littérature contemporaine face à l’Histoire
« Quand le sol s’est glissé sous l’image ». 14-18 : écrire l’histoire, dire la nature (Pierre Schoentjes)
La hantise du passé (Gianfranco Rubino)
Annie Ernaux : le temps et l’archive dans Les Années Michael Sheringham
Annie Ernaux, temporalité et mémoire collective (Jérôme Meizoz)
Témoignage
L’Histoire dans la langue des fantômes (Entretien avec Alain Fleischer)

Partie IV : Fictions de la fin
L’apocalypse selon Senges (Laurent Demanze)
L’écrivain mis à mort par ses personnages mêmes (Dominique Rabaté)
L’œuvre au noir d’Alain Fleischer et la mélancolie historique (Jean-Bernard Vray)
L’apocalypse perdue (Matteo Majorano)
Témoignage
« La littérature est un événement sans habitude » (Patrick Kéchichian)
Témoignage
La littérature suivie de près (Frédéric Ferney)

Partie V : Ouvrir les frontières
Fin de l’histoire, fin de la littérature, fin du récit (Henri Garric)
Des romans français sans les Français (Marie Thérese Jacquet)
Du livre aux murs : vers une « littérature d’exposition » (Jean-Max Colard)
L’entre-des-langues (Camille de Toledo)
Caractéristiques
EAN : 
9782200280475
Format :
153 x 235 mm
Pages : 
328
Prix du livre papier: 
36.00 €
Papier36.00 €