Vous êtes ici
Sociologie de la famille contemporaine - 6e éd.
Collection : 

Sociologie de la famille contemporaine

Date de parution : 
19/04/2017

Onglets Livre

Présentation
Depuis la fin du XIXe siècle, la famille s’est transformée en permettant à chacun de ses membres d’avoir une identité de plus en plus personnelle, reconnue par ses proches, et dans une ambiance idéalement affective. Schématiquement les changements se sont déroulés en deux temps.
Lors de la première modernité jusqu’aux années 1960, se sont imposés l’évidence du mariage amoureux, une grande division du travail entre les sexes, le repli sur le bonheur familial, et le soutien de l’État-providence.
Avec la seconde modernité, sont apparus le droit au divorce et à la séparation, l’apparition de nouvelles formes familiales, le succès des normes psychologiques, le processus d’individualisation de la femme et de l’enfant, le déclin de la norme hétérosexuelle. En conséquence, des tensions naissent entre les exigences du maintien de la vie commune et celles de la défense de soi pour chacun de ses membres. Dans cette 6e édition, revue et refondue, de cet ouvrage, sont décrites les manières dont la famille est réinventée.
Table des matières
De la « famille conjugale » à la « famille moderne 2 ». Trois traits de la famille moderne. Le compromis de « la famille conjugale ». Une deuxième étape de la famille moderne. La famille moderne a une histoire. La première tension : entre personnalisation et « socialisation ». Le prénom : personnel et distinctif. Les charmes et les dangers du repli de la famille conjugale sur elle-même. Le choix du conjoint, personnel et toujours social. La deuxième tension : entre privatisation et normalisation. L’amour et la vie conjugale. La fin du monopole du mariage. Le changement des normes familiales. La troisième tension : entre la fragilité et ancrage. La fragilisation de la famille moderne 2. Le coût de la séparation conjugale. Le maintien d’un ancrage familial dans l’identité personnelle. La quatrième tension : entre reproduction sociale et construction de l'identité personnelle. La contribution à la reproduction sociale. La reconnaissance de l’identité personnelle. Entre la reproduction de la famille et la production de soi. La cinquième tension : entre construction d'un monde commun et processus d'individualisation. Entre revendication de l’indépendance et construction d’un monde commun conjugal. Entre processus d’individualisation de la femme et construction d’un monde commun. Conclusion : Les conditions de la reconnaissance assurée par la famille. Reconnaissance et légitimité. Reconnaissance et mépris.
Caractéristiques
EAN : 
9782200618049
Format :
130 x 180 mm
Pages : 
132
Prix du livre papier: 
9.80 €
Prix du livre numérique: 
7.99 €
Papier9.80 €