Vous êtes ici
Les grands courants du libéralisme

Les grands courants du libéralisme

Date de parution : 
01/09/1998

Onglets Livre

Présentation
Ce livre :

· établit que, au-delà du marché et de la tolérance - qui n'en sont que des traductions particulières et partielles -, le libéralisme consiste avant tout en une logique de la liberté individuelle porteuse de valeurs et principes à dimension philosophique concernant la nature de l'homme et de l'ordre social, ainsi que le sens de l'action humaine ;

· éclaire la nature « plurielle » de la pensée libérale, qui se décline en grandes sensibilités historiques, plus que jamais vivantes, ayant toutes une dimension politique et économique ;

· et souligne que ces grands courants se distinguent par leurs conceptions relatives au pluralisme institutionnel ou sociétal, aux droits de l'État et à l'état de Droit, à l'équilibre privé/public, au libre marché, à la propriété de soi et à la responsabilité individuelle.
Introduction : La tradition libérale et ses déclinaisons. Le libéralisme constitutionnel : Droit naturel et contrat civil : Locke. Le gouvernement modéré : Montesquieu. La liberté des modernes : Constant. Pluralisme et démocratie : Tocqueville. L'humanisme libéral au XXe siècle. L'économie politique du droit naturel : Le laissez-faire selon Turgot. Le rôle de l'entrepreneur : J.-B. Say. L'harmonie des intérêts : Bastiat. Les « économistes » radicaux. L'économie politique de l'utilité : La « main invisible » : Adam Smith. Le courant « autrichien » : Mises, Hayek. Le libéralisme social : L'utilitarisme social de J. S. Mill. La justice sociale dans la liberté. Le libéralisme radical : L'individu contre l'État: Spencer. L'État minimal. La privatisation généralisée. Conclusion : un libéralisme consensuel et pluriel.
Table des matières
Introduction : La tradition libérale et ses déclinaisons. Le libéralisme constitutionnel : Droit naturel et contrat civil : Locke. Le gouvernement modéré : Montesquieu. La liberté des modernes : Constant. Pluralisme et démocratie : Tocqueville. L'humanisme libéral au XXe siècle. L'économie politique du droit naturel : Le laissez-faire selon Turgot. Le rôle de l'entrepreneur : J.-B. Say. L'harmonie des intérêts : Bastiat. Les « économistes » radicaux. L'économie politique de l'utilité : La « main invisible » : Adam Smith. Le courant « autrichien » : Mises, Hayek. Le libéralisme social : L'utilitarisme social de J. S. Mill. La justice sociale dans la liberté. Le libéralisme radical : L'individu contre l'État: Spencer. L'État minimal. La privatisation généralisée. Conclusion : un libéralisme consensuel et pluriel.
Caractéristiques
EAN : 
9782200217785
Format :
110 x 180 mm
Pages : 
95
Prix du livre papier: 
12.80 €
Prix du livre numérique: 
8.49 €