Vous êtes ici
L'empire colonial français : de l'histoire aux héritages - XIXe-XXIe siècles
Collection : 

L'empire colonial français : de l'histoire aux héritages

XIXe-XXIe siècles

Date de parution : 
03/10/2018

Onglets Livre

Présentation
Aux XIXe et XXe siècles, la France s’est affirmée comme une grande puissance coloniale (Maghreb, Afrique, Asie, Océanie). Elle a été marquée par une politique d’expansion inscrite dans son histoire politique, économique, culturelle. Cet ouvrage aborde les débats qu’elle a suscités : effets de ces politiques en Métropole et dans les pays colonisés, organisation, contrôle et exploitation de ces territoires, cultures ultramarines, interaction entre colonisateurs et colonisés, montée des mouvements d’indépendance… Ces questions montrent le poids d’un héritage toujours vivant où tabous, mémoires, identitarisme et troubles sociétaux n’en finissent pas de faire (re)vivre cette France colonisatrice.
Afin de nourrir ces discussions et d’en apporter un écho, des parties thématiques confrontent les faits, leurs effets matériels, humains et culturels au cours de l’Histoire, et les héritages transmis au temps présent. Une large bibliographie est reliée à chaque chapitre, ce qui facilite son utilisation.
Table des matières
Enjeux et problématiques - Les héritages de la première colonisation (du début du XIXe siècle au xxie siècle) - Des enjeux géopolitiques à l’enjeu des frontières - Les pulsations de la conquête française - L’emprise sur l’empire. Administrer et gérer   - Conduire l’empire outre-mer - Maintenir l’ordre outre-mer - La mise en valeur économique de l’empire - La structuration d’une économie de services - Une vue synthétique  : conjoncture et patronat - La colonisation économique en débat - Débats autour des héritages économiques - La France colonisée par son empire ? - Des cultures coloniales entre élites et masses - Quels héritages de la culture coloniale ? - Quelles identités coloniales ? - L’identité du colonisé - Quelle identité socio-économique ? - Surimposition, cohabitation et convergence d’identités - Le paradoxe d’une décolonisation à reculons - Le réformisme à l’épreuve (1944-1954) - Les rapports de force de la décolonisation - Des émancipations négociées ou forcées - L’héritage de l’empire colonial dans la Cité - Histoire versus mémoires - L’empire source de compréhension des troubles sociétaux ?
Caractéristiques
EAN : 
9782200623067
Format :
160 x 240 mm
Pages : 
432
Prix du livre papier: 
34.00 €
Prix du livre numérique: 
26.99 €