Vous êtes ici

Carte "L’eau" - Atlas géopolitique du monde global

ATLAS GÉOPOLITIQUE DU MONDE GLOBAL

 

Extrait de : Atlas géopolitique du monde global Pascal par Boniface et Hubert Védrine.

Cartographie : Jean-Pierre Magnier

[...] Aujourd’hui, la pénurie d’eau, ou plutôt d’eau potable, menace l’humanité pour diverses raisons. La croissance démographique (7,6 milliards d’habitants en 2018, 9,5 milliards estimés en 2050), la concentration démographique dans les villes (50 % de la population) et sur les côtes augmentent à la fois la demande (mode de vie urbain beaucoup plus consommateur d’eau que le mode de vie rural) et la pollution, du fait aussi des rejets. Dans les zones rurales et en général dans les pays pauvres, la pollution des eaux est la source de très nombreuses maladies et d’une mortalité précoce. D’une façon générale, la modernisation et l’occidentalisation des modes de vie, y compris le gaspillage qui en est une partie intégrante – Las Vegas captant les ressources en eau de trois États des Rocheuses ; consommation quotidienne d’eau d’un Américain : 600 litres, d’un Malien : 15 litres –, augmentent dans des proportions considérables la consommation d’eau et le risque de pénurie. Le recours massif aux produits chimiques et aux pesticides a durablement pollué une grande partie des ressources en eaux des zones peuplées et économiquement développées du monde, y compris les eaux profondes et les nappes phréatiques. Le coût du traitement et de la dépollution de ces eaux est croissant. Dans les zones les plus arides de la zone intertropicale d’Afrique, du Moyen-Orient ou d’Asie centrale, la pénurie d’eau au sens premier du terme pourrait occasionner des tensions voire des conflits sur la propriété ou l’exploitation de l’eau, des rivières, des fleuves, et des lacs. Ponctuellement les pénuries pourraient devenir tragiques et provoquer de vrais affrontements. De plus en plus de pays secs du monde (Émirats, Australie) devront avoir recours au dessalement, jusqu’à aujourd’hui coûteux et consommateur en énergie. Les pays pauvres, souvent situés dans les zones intertropicales souffriront particulièrement de ces pénuries. Et partout, les populations à faible revenu souffriront de l’augmentationprévisible du prix de l’eau. Le xxie siècle verra-t-il éclater des conflits menés exclusivement pour l’eau ? Jusqu’ici, des configurations belliqueuses ont pu mettre en valeur l’importance de cette ressource – Guerre des Six Jours de 1967, tensions sénégalo-mauritaniennes en 1989. Mais le facteur hydraulique n’était alors qu’un critère parmi d’autres. La gestion des ressources limitées en eau potable devrait rendre obligatoire une coopération plus étroite des États. La pénurie d’eau potable menace l’humanité.

 

LIVRES

Atlas géopolitique du monde global - 4e éd. - 100 cartes pour comprendre un monde chaotique
100 cartes pour comprendre un monde chaotique
Papier22.00 €

AUTEURS

Boniface
Pascal Boniface est directeur de l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques) et de l’école IRIS Sup’. Il enseigne à l’Institut d...
Védrine
Hubert Védrine a été à la présidence de la République de 1981 à 1995 successivement conseiller diplomatique, porte-parole puis Secrétaire g...