Vous êtes ici
Cadres, classes moyennes : vers l'éclatement ?
Collection : 

Cadres, classes moyennes : vers l'éclatement ?

Date de parution : 
12/01/2011

Onglets Livre

Présentation
« Banalisation  des cadres », « stress au travail », « panne de l’ascenseur social », « crise des classes moyennes » : les anxiétés sociales se focalisent sur ce vaste ensemble dans lequel une majorité de la population tend désormais à se reconnaître. Dans quelle mesure sont-elles fondées ? Reflet de tendances lourdes ou emballement  médiatique, voire rhétoriques politiques ? Une quarantaine de sociologues et de spécialistes en sciences de gestion apportent une réponse nuancée. 
Multipliant les angles d’observation, combinant de grandes enquêtes quantitatives et des enquêtes localisées, faisant place à l’étude de catégories de salariés proches des cadres, donnant une large place aux différences liées au genre et aux générations, l’ouvrage sonde l’évolution des frontières entre cadres et non cadres. Il analyse les carrières, le rapport au travail et les conditions de travail des cadres, mais aussi leur mode de vie, leurs pratiques culturelles et leurs comportements politiques. Cadres non dirigeants et professions intermédiaires, cœur des classes moyennes salariées, apparaissent à la fois éloignés sur de multiples plans et néanmoins réunis par nombre de passerelles. 
Bilan des recherches empiriques et contribution au renouvellement du débat théorique sur la notion de classes moyennes, il plaide pour une analyse nuancée qui prend en compte les diverses facettes du devenir de ce monde social inscrit au cœur de la société française. 
Table des matières
I. Travail, fonction, statut : les recompositions des frontières cadres/non cadres 
Introduction : Travail, fonctions, statut. Les recompositions des frontières cadres/non-cadres (Charles Gadea, André Grelon)
Cadres/Non cadres : une frontière toujours consistante (Thomas Amossé)
Le rapport au travail des cadres : un engagement paradoxal (Olivier Cousin, Frédérik Mispelblom Beyer)
Cadres de santé, le maillon indispensable du New public management ? (Charles Gadea)
Le titre et le poste, la figure du « cadre » comme enjeu. Regards croisés sur des financiers atypiques (Pascale Moulévrier, Nadège Vezinat)
Du militant au manager ? Les « nouveaux » cadres de l’économie sociale (Gilles Lazuech, Fanny Darbus)

II. La fin des carrières ? Loyauté, mobilité et nomadisme 
Introduction : La fin des carrières ? Loyauté, mobilité et nomadisme (Françoise Dany, Jacqueline Laufer, Sophie Pochic)
Des cadres de promotion rétifs au changement ? L’exemple de la SNCF (Valérie Boussard)
Fidéliser par la promotion : un modèle toujours attractif dans la grande distribution (Yan Dalla Pria, Nathalie Leroux)
La face cachée du management à France Télécom. Les enjeux de carrière dans une entreprise en restructurations (Cécile Guillaume)
S’adapter aux règles du jeu du capitalisme : des générations de cadres en Hongrie (Sophie Pochic)
Les licenciements pour motif personnel, reflet de l’individualisation des carrières dans les multinationales (Corinne Vercher, Amélie Seignour et Florence Palpacuer)
À l’épreuve des plans sociaux, entre éloge du nomadisme et mobilité subie (Mélanie Guyonvarch)

III. Le flou de la différence cadres/non-cadres dans les modes de vie 
Introduction : Le flou de la différence cadres/non-cadres dans les modes de vie (Olivier Cousin, Sarah Ghaffari)
L’évolution du recrutement social des cadres en France (1953-2003) : l’ouverture plutôt que la clôture sociale ? (Louis-André Vallet)
Les enfants de cadres : fréquence et ressorts du déclassement (Camille Peugny)
Le privilège culturel des cadres (Philippe Coulangeon)
Cadres supérieurs et professions intermédiaires dans l’espace urbain, entre séparatisme et mixité sous contrôle (Marco Oberti, Edmond Préteceille)
Les métamorphoses d’un quartier de promotion des années 1960 à nos jours (Marie Cartier, Isabelle Coutant, Olivier Masclet, Yasmine Siblot)
Féminisation et aspiration à une meilleure « qualité de vie » : dynamique majeure des classes moyennes supérieures (Nicky Le Feuvre, Nathalie Lapeyre)

IV. Classes moyennes et (en)jeux politiques : mises en scène et sentiment d’appartenance 
Introduction : Classes moyennes et (en)jeux politiques : mises en scène et sentiment d’appartenance (Paul Bouffartigue, Guy Groux)
L’invention des « cadres » et des « classes moyennes » en France des années 1930 au début des années 1950 (Jean Ruhlmann)
« Stress » et « souffrance au travail » des cadres : enjeu syndical et médiatique (Corinne Delmas)
« Le haut du panier de la France d’en bas » ? Le sentiment d’appartenir à une classe sociale chez les professions intermédiaires (Agnès Pélage, Tristan Poullaouec)
Upper-middle ou lower-middle ? Classes moyennes et identité de classe aux USA et en Angleterre (Fiona Devine)
Les « superviseurs » au cœur des débats sur la nomenclature européenne ESeC (Cécile Brousse, Loup Wolff, Laurence Coutrot)
Les cadres, les classes moyennes et le clivage « gauche-droite » en France et en Europe. Que reste-t-il des débats d’hier ? (Jean Chiche, Guy Groux)

Postface « Entre frontières et passerelles ». (Serge Bosc) 
Caractéristiques
EAN : 
9782200255909
Format :
153 x 235 mm
Pages : 
352
Prix du livre papier: 
33.00 €
Prix du livre numérique: 
24.99 €