Vous êtes ici
Le mal de vérité ou l'utopie de la mémoire
Collection : 

Le mal de vérité

Ou l'utopie de la mémoire

Date de parution : 
04/2015

Onglets Livre

Présentation
Mémoire, témoignage, catharsis : ces mots ne cessent de revenir au sujet des grandes catastrophes politiques du 20e siècle, comme s’ils nous aidaient à les assimiler. La hantise d’un effondrement a donné lieu à une religion de la transmission. Mais en réalité nul ne sait quoi faire d’un si monstrueux héritage, qui nous barre l’accès au présent et obstrue notre avenir. De ce non-savoir vient le mot « mémoire » sous lequel s’agitent le chaos des chagrins individuels et celui des luttes pour la reconnaissance, un nouveau vocabulaire politique, un marché culturel, et à présent un champ académique : bref une culture. Mais cette culture semble aujourd’hui toucher ses limites en se désamarrant du réel au point de faire écran à ce dont elle se réclame : la réalité passée et sa mémoire. L’auteur prend le parti de changer de perspective en voyant s’exprimer, dans cette impasse, une angoisse de la vérité. Au-delà du refus d’oublier, ce qui déchire l’espèce et détruit un monde produit pour certains un mal de vérité particulier, qui s’accompagne d’une crise de la vérité inédite. Sous un fatras d’époque, l’auteure dessine les contours d’une étrange utopie. En dressant la physionomie critique de cette culture de la mémoire elle tente un autre usage des textes témoins, pour penser avec eux le mal de vérité qui travaille notre rapport au passé, et trouver un nouveau rapport politique au présent.
Table des matières
Préambule : la vérité comme mal d’époque, engendrant une maladie mémorielle, avec en son cœur une utopie de la transmission par le témoignage.Héritage impossible, héritage refusé. Génocide : une vérité sans autorité - Négationnisme et nihilisme - La fabrication littéraire du déni. L’utopie testimoniale
De la constitution de l’événement à la culture du témoignage - Philosophies des témoignages - La vérité de l’historien : Hilberg, Friedländer - La vérité du témoin comme schisme littéraire. Dettes d’héritiers et droits d’auteur.
La mémoire du guerrier : André Malraux - La reconstruction de l’auteur : « Cherry Brandy » de Chalamov - Un récit-cénotaphe de Danilo Kis - Le méridien du plagiat : Mandelstam, Celan, Kis - Fééries lazaréennes (Jean Cayrol, Antoine Volodine). « Frères humains ». Les bourreaux en héritage : de la « mémoire maudite » à l’effort de « comprendre » - « Petit frère, aide-moi à réfléchir » : dialogues du bourreau et de la victime chez Rithy Panh - « Moi, le bourreau » : Les Bienveillantes de Jonathan Littel/ Le Refus d’Imre Kertész - Une saison de machettes de Jean Hatzfeld / Le Passé devant soi de Gilbert Gatore : de « l’abîme d’incompréhension » à la belle catharsis
Caractéristiques
EAN : 
9782200271749
Format :
145 x 220 mm
Pages : 
320
Prix du livre papier: 
25.00 €
Prix du livre numérique: 
16.99 €
Papier25.00 €