Vous êtes ici
La politique dans l'Antiquité romaine
Collection : 

La politique dans l'Antiquité romaine

Date de parution : 
06/2000

Onglets Livre

Présentation
Faisant suite à La politique dans l'Antiquité grecque, cet ouvrage se propose de montrer comment, entre le XIe siècle (av. J.-C.) et le IIIe siècle (ap. J.-C.), Rome est passée de la cité-État à l'État-monde. Plus que l'histoire politique du monde romain, c'est le débat d'idées sur le «  meilleur des régimes  » (monarchie, république oligarchique, dictature, principat) et le «  gouvernement du meilleur  », qui est ici privilégié. Les pratiques politiques ont été envisagées à travers les professions de foi des chefs de faction, les services de propagande, le financement des campagnes électorales, les réseaux de clientèles ou d'alliances matrimoniales, l' adlectio d'«  hommes nouveaux  » dans l'administration sénatoriale ou impériale. Les acteurs de la vie politique n'ont pas été oubliés et, si à l'époque grecque, le peuple pouvait exercer son «  métier de citoyen  », dans le monde romain, ce fut toujours une affaire d'élites aux idées assez conservatrices. Rien d'étonnant dans ces conditions que Rome n'ait jamais connu l'«  exception démocratique  » d'Athènes et conservât, jusqu'aux Sévères, la nostalgie de l'idéal monarchique. L'invention politique de Rome fut l'«  exception du nombre  » et l'intégration, par la conquête, de millions d'étrangers au droit romain en 212 : une telle logique politique ne pouvait déboucher que sur la militarisation de l'État et l'ascension politique des élites provinciales.

Odile Wattel est docteur ès lettres et sciences Humaines, professeur d'histoire en Khâgne classique au lycée Fénelon à Paris. Elle est l'auteur d'une thèse sur Les mosaïques représentant le mythe d'Europe (de Boccard, 1995 et rééd.) et de plusieurs ouvrages d'histoire ancienne publiés aux éditions Armand Colin : Petit Atlas historique de l'Antiquité romaine (rééd. 2000) ; La politique dans l'Antiquité grecque (1999).
Évolution politique de la Rome archaïque (XIe-VIe siècles). Une république oligarchique (Ve-IIIe siècles). La république et ses citoyens au Ile siècle (av. J.-C.). Les convulsions politiques de la république romaine (107-44 av. J.-C.). Octave et la deuxième révolution romaine (44-30 av. J.-C.). Le principat (27 av. J.-C. -14 ap. J.-C.). L'héritage de l'idéologie augustéenne sous les Julio-Claudiens (14-68 ap. J.-C.). Le rôle politique des armées. (68-117 ap. J.-C.). La «  démocratie mondiale  » au IIe siècle (ap. J.-C). «  De l'âge d'or à l'âge de fer et de rouille  » (Dion Cassius) (193-235 ap. J.-C.).
Table des matières
Évolution politique de la Rome archaïque (XIe-VIe siècles). Une république oligarchique (Ve-IIIe siècles). La république et ses citoyens au Ile siècle (av. J.-C.). Les convulsions politiques de la république romaine (107-44 av. J.-C.). Octave et la deuxième révolution romaine (44-30 av. J.-C.). Le principat (27 av. J.-C. -14 ap. J.-C.). L'héritage de l'idéologie augustéenne sous les Julio-Claudiens (14-68 ap. J.-C.). Le rôle politique des armées. (68-117 ap. J.-C.). La «  démocratie mondiale  » au IIe siècle (ap. J.-C). «  De l'âge d'or à l'âge de fer et de rouille  » (Dion Cassius) (193-235 ap. J.-C.).
Caractéristiques
EAN : 
9782200251673
Format :
135 x 210 mm
Pages : 
192
Prix du livre papier: 
21.30 €
Prix du livre numérique: 
14.99 €
Papier21.30 €