Vous êtes ici
La guerre en 30 dissertations corrigées

La guerre en 30 dissertations corrigées

Prépas scientifiques 2014-2015

Date de parution : 
05/2014

Onglets Livre

Présentation
Épreuve de français par excellence aux concours des Grandes Écoles d’ingénieurs, la dissertation peut très vite rapporter des points précieux, à condition que le candidat sache analyser le sujet et organiser sa réflexion selon un plan logique et précis.
Et pour cela, rien de tel que des mises en situation corrigées, avec décryptage du sujet à l’appui, pour apprendre, par l’exemple, comment analyser et présenter les notions essentielles du programme et réutiliser les trois œuvres étudiées en classe.
Table des matières
Méthodologie de la dissertation. Mémento sur les auteurs et citations à retenir. Raisons et déraisons de la guerre. « La guerre est un acte de violence destiné à contraindre l’adversaire à exécuter notre volonté. » (Clausewitz). Une guerre peut-elle être juste ? « Tout ce qui touche à la guerre est une gifle au bon sens. » (Herman Melville). « La guerre est un mal qui déshonore le genre humain. » (Fénelon). Y a-t-il une violence légitime ? La guerre, civilisation ou barbarie ? Individus et collectivités. La guerre sépare-t-elle ou unit-elle les hommes ? La guerre fait-elle de nous des soldats ? La guerre est-elle forcément totale ? L’ennemi. Le patriotisme. « Frères d’armes ». L’écriture de la guerre. « Ce serait un crime de montrer les beaux côtés de la guerre, même s’il y en avait ! » (Le Feu). Les misères et malheurs de la guerre. « La première victime d’une guerre, c’est la vérité. » (Rudyard Kipling). Faut-il représenter la violence ? Le récit de guerre. « Ça doit être superbe, une charge, hein ? » (Le Feu). Guerre et paix. « La guerre n’est que la simple continuation de la politique par d’autres moyens. » (Clausewitz). Si tu veux la paix, prépare la guerre. Malheur aux vaincus. La guerre est-elle le pire des maux ? « Guerre à la guerre ». La guerre, et après ? Mémoire et témoignage. « C’est déjà un malheur d’être le premier à annoncer un malheur. » (Eschyle). À quoi sert de témoigner ? « Les après-guerres sont faites pour enterrer les morts et trouver quelques belles phrases. » (Francis Blanche). L’écriture permet-elle de « faire reculer la guerre » ? (Barbusse). La philosophie de la guerre prépare-t-elle la paix ? Que transmettent les écrits sur la guerre ?
Caractéristiques
EAN : 
9782301003904
Format :
160 x 240 mm
Pages : 
208
Prix du livre papier: 
15.90 €
Prix du livre numérique: 
9.99 €
Papier15.90 €