Vous êtes ici
La fin du cinéma ? Un média en crise à l'ère du numérique

La fin du cinéma ?

Un média en crise à l'ère du numérique

Date de parution : 
10/2013

Onglets Livre

Présentation
Submergé par la déferlante du numérique, qui brouille radicalement les frontières entre les médias (cinéma, télévision, BD, Internet, téléphonie, etc.), le cinéma serait en train de mourir : la chaleur du photochimique a cédé le terrain à la froideur du pixel et le hors-film a commencé à envahir, avec ses transmissions par satellite, les salles dévolues au septième art. Pourtant le cinéma est partout : il s’inscrit sur de nouveaux supports et s’affiche sur de nouveaux écrans. On peut néanmoins se demander si un film en DVD vu sur écran vidéo, c’est encore du cinéma, et si les images encodées du compositing numérique et de la motion capture relèvent toujours du cinématographique.
En s’appuyant sur leur hypothèse de la « double naissance des médias », les auteurs interrogent les soubresauts identitaires que le cinéma traverse aujourd’hui et proposent des clefs pour comprendre l’impact du numérique sur l’univers médiatique actuel. Serions-nous en train d’assister à une troisième naissance du cinéma ?
Table des matières
Avant-propos

Introduction : La fin du cinéma ?
Que reste-t-il ?
Plus ça change, plus c’est pareil
Le tourbillon des images animées
Une crise d’identité tous azimuts
L’assassin numérique

1. Le cinéma n’est plus ce qu’il était...
Enquête sur l’effet R.I.P. (requiescat in pace)
Du cinéma qui n’en est pas
Tension autour de l’extension
La « zapette » ou l’interactivité minimale
Le cinéma n’en finit pas de mourir
Un seuil historique : l’avènement du magnétoscope
Autre seuil historique : l’avènement du parlant
Mort par institutionnalisation
Les nouvelles pratiques d’une industrie

2. La digitalisation généralisée du cinéma
Une révolution, le numérique ?
De la valeur d’une révolution
L’enjeu des changements d’échelle
Le cinéma d’homo numericus
Quand le numérique ontologise le trucage
Trucage pour tous
Se faire son cinéma

3. Petite phénoménologie du filmique « digitalisé »
Une image d’essence discursive ?
Les usagers « croient-ils » en leurs images ?
Des rumeurs persistantes de froideur...
Le numérique et la magie du film
À la recherche de la durée perdue
Maîtriser le temps des images

4. Du filmage au tournage : l’effet Aufhebung 
De la salle au salon
Du profilmique mis en boîte
L’interprétation plastique comme plus-value de l’enregistrement
Le tournage comme Aufhebung de l’enregistrement
« En-cinématographier » l’enregistrement

5. Un média naît toujours deux fois...
Retour sur le modèle de la double naissance
Un souci narratif secondaire
Des précurseurs de la double naissance
Prolongement et exploitation du modèle
Critiques de la double naissance
Vers une troisième naissance/le cinéma éclaté
Le cinématographique, le cinématique et la post-institutionnalisation

6. Les nouvelles déclinaisons de l’image en mouvement
Le spectateur autonome
Achat ou location : le paradigme perdu…
L’hyperspectateur en exploitant de salon !
ATAWAD, syndrome majeur de l’avènement du numérique
Des événements cinématographiques pas vraiment cinématographiques !
Des dénominations moins glamour...
Les 3 « D » de la digitalisation…
Désacralisation
Dématérialisation
Dissémination

7. L’« animage » et la nouvelle culture visuelle
Contours de l’identité médiatique
Les secrets du « sérialo-centrisme »
L’anima de l’animation
Animage et motion capture
Tintin
: une adaptation réputée impossible
Une adaptation médiagénique ?
Performance capture et maquillage numérique

Conclusion : Un média en crise à l’ère du numérique
Caractéristiques
EAN : 
9782200287320
Format :
150 x 210 mm
Pages : 
280
Prix du livre papier: 
26.00 €
Prix du livre numérique: 
17.99 €
Papier26.00 €