Vous êtes ici
Jérusalem 1900 - La ville sainte à l'âge des possibles
Collection : 

Jérusalem 1900

La ville sainte à l'âge des possibles

Date de parution : 
09/01/2013

Onglets Livre

Présentation
Jérusalem n’a pas toujours été un champ de bataille. À l’orée du XXe siècle, une autre histoire se dessine, portée par l’émergence d’une identité citadine partagée, loin des dérives communautaristes qui semblent aujourd’hui l’emporter. 

Cette histoire a longtemps été oubliée et mérite à elle seule d’être racontée. On y croise un maire arabe polyglotte, un député ottoman franc-maçon, des Juifs levantins, mais aussi des archéologues occidentaux occupés à creuser le sous-sol pour faire ressurgir les lieux saints de la «  Jérusalem biblique  ». Vincent Lemire restitue cette période exceptionnelle en s’appuyant sur les recherches les plus récentes et sur de nombreuses sources inédites, notamment les archives de la municipalité ottomane de Jérusalem. 

Alors que la ville sainte est aujourd’hui à un nouveau tournant de son histoire et que la question de son partage se pose une fois encore, il faut se souvenir de cet «  âge des possibles  » qui peut livrer quelques clés pour mieux comprendre le présent et envisager l’avenir.

Prix Augustin Thierry des Rendez-vous de l’histoire 2013


« Jérusalem, point de friction spirituel et géopolitique sans doute le plus sensible du globe compte, avec Vincent Lemire un de ses historiens les plus originaux. […] Dans son nouveau livre, il fait revivre cette cité en une période – bien nommée « Belle Epoque » - où les clivages ethniques et religieux n’avaient pas la force et l’évidence qu’ils revêtent aujourd’hui. […] L’auteur démontre avec brio que la quadripartition de la Vieille Ville […] est une invention. […] On peut partager avec l’auteur le message d’espoir qu’il recèle. » 
Le Monde des Livres, Nicolas Weill, 10 janvier 2013


« Alors qu'une troisième intifada menace le fragile équilibre entre Israéliens et Palestiniens, il fut un temps, pas si lointain, ou Jérusalem était un modèle de cohabitation entre les communautés. On y croisait : « Un maire arabe polyglotte, un député ottoman franc-maçon, des juifs levantins, mais aussi des archéologues occidentaux occupés à creuser le sous-sol pour faire ressurgir les lieux saints. » C'est ce que rappelle Vincent Lemire, chercheur au CNRS, dans son ouvrage très documenté sur Jérusalem en 1900. »
Le Parisien / Aujourd’hui en France, Frédéric  Gerschel, 6 janvier 2013
Table des matières
Introduction. 1900, l’âge des possibles
Une histoire oubliée
Un moment à isoler, une période à définir
Les causes d’un échec
Les raisons d’un oubli
Pourquoi faudrait-il se souvenir ?
Un itinéraire

1. Le dessous des cartes : une ville ou quatre quartiers ?
Une cartographie taillée à la hache
Frontières externes, fractures internes
Langue, citoyenneté, propriété : quelques concepts utiles
Intra-muros, extra-muros
Les quatre quartiers : une toponymie tardive et exogène
La ville nouvelle : quartiers mixtes et quartiers juifs
Bilan : des hommes et des lieux

2. Aux origines de la ville-musée
Tourner le dos à la ville moderne
Se lamenter sur la ville-tombeau
Une ville devenue illisible
De l’érudition à l’archéologie
« Reconstituer la Jérusalem du Christ »
Pour une histoire intime de l’archéologie et du pèlerinage
L’archéologie biblique : des inventions sans retour

3. Des lieux saints encore incertains
Maurice Halbwachs en éclaireur
Localiser et assigner
Comment se fabrique un lieu saint ? L’exemple de la Tombe du Jardin
Une incertitude globale et structurelle
Une hybridité originelle

4. L’échelle de l’Empire
L’ottomanisme, un rempart contre les fracturations identitaires ?
Les gens du « Sérail » : l’administration impériale à Jérusalem
Contre le mythe des « têtes de Turcs » : une galerie de portraits
1er septembre 1900 : jubilé impérial à Jérusalem
Le réseau routier : une ville désenclavée, une région ottomanisée
La ligne de chemin de fer : concessionnaire juif, capitaux français et inauguration musulmane
Ottomanisme et citadinité partagée : de l’eau potable pour tous

5. La révolution municipale
Aux origines de la municipalité, une communauté citadine ?
Ramassage des ordures et municipalisation des pouvoirs urbains
Les conseillers élus : citoyens, citadins et propriétaires
Yussuf Ziya al-Khalidi, le maire-fondateur
Au cœur de l’action municipale, la défense de l’espace public
Tous citadins ? Santé publique, loisirs et fiscalité municipale

6. Les folles journées révolutionnaires de 1908
Quelle heure est-il à Jérusalem ?
Les folles journées d’août 1908 : la révolution oubliée de Jérusalem
Des lignes de fractures inattendues
Les nouveaux vecteurs d’une opinion publique effervescente
Sous les communautés, les classes ?

7. Identités croisées
Albert Antébi, citadin levantin
Un « réveil arabe » en désordre de bataille
Jérusalem et le campanilisme des « gens de Terre sainte »
Jérusalem, la ville trois fois sainte et le municipe

Conclusion. Le temps qui bifurque
Le peuple des oiseaux
Ben-Yehuda le métèque
Pour une histoire partagée
Caractéristiques
EAN : 
9782200350604
Format :
153 x 235 mm
Pages : 
254
Prix du livre papier: 
25.00 €
Prix du livre numérique: 
16.99 €