Vous êtes ici

ITW vidéo avec Olivier Clochard - Qui n'a pas besoin d'un visa pour voyager

L'Atlas des migrants en Europe. Approches critiques des politiques migratoires. Olivier Clochard commente la carte : Riches et pauvres : deux mondes en visa vis. Qui n'a pas besoin d'un visa pour voyager vers... l'espace Schengen, les États-Unis, le Japon, l'Australie. (page 79)  

[extrait] Le visa Schengen et la police des étrangers. Depuis l’entrée en vigueur du traité d’Amsterdam (1er mai 1999), l’entrée, le transit et la circulation dans l’espace Schengen pour un séjour de moins de trois mois des personnes ne détenant pas la citoyenneté européenne relève de la politique commune des visas. Celle-ci repose sur une liste conjointe de pays « tiers », dont les ressortissants sont soumis à l’obligation de visa (règlement du Conseil de l’Union européenne – UE – du 15 mars 2001) et sur l’harmonisation des procédures et conditions de délivrance du visa Schengen dans l’ensemble des États-membres (code communautaire des visas adopté le 13 juillet 2009). Juridiquement, les principes d’harmonisation sont clairs, mais les disjonctions liées à leur mise en pratique sont nombreuses. Le code des visas établit une liste non exhaustive des documents justificatifs que chaque personne doit produire à l’appui de sa demande. (lire la suite page 78)  

Ajoutée le 14 déc. 2017

LIVRES

Atlas des migrants en Europe - 3e éd. - Approches critiques des politiques migratoires
Approches critiques des politiques migratoires
Papier25.00 €

AUTEURS

Olivier Clochard, géographe, chargé de recherche au CNRS, président du réseau Migreurop-Observatoire des frontières.