Vous êtes ici

ITW vidéo avec Olivier Clochard - Les violences des mots

L'Atlas des migrants en Europe. Approches critiques des politiques migratoires. Olivier Clochard commente la carte : Les violences des mots... en dépit des conventions internationales (page 125).  

[extrait] Violences policières. Les politiques migratoires actuelles tendent à rendre illégale la présence des personnes hors des espaces où elles sont supposées avoir leurs attaches. Or nombre de ces exilés ont quitté leur pays afin de faire valoir leurs droits fondamentaux, en particulier ceux qui sont reconnus par des conventions internationales, par exemple sur la protection des demandeurs d’asile, des mineurs ou des travailleurs migrants. 

La béance du droit et les anomalies des législations – des textes organisent l’impossibilité d’accéder à certains territoires nationaux, empêchant que soient appliquées lesdites conventions – sont dès lors supposées être surmontées par l’action policière. La force publique a ainsi pour mission de faire régner l’ordre prévu par des politiques migratoires inhospitalières, même si pour ce faire elle doit agir aux marges de la loi. Les polices peuvent alors utiliser toute une palette de moyens, dont la violence dite légitime, car déployée avec l’assentiment de l’État. Cette violence peut s’incarner sans limites, y compris sous des formes meurtrières, du moment qu’elle est présentée comme « proportionnée » et qu’elle est réputée mise en œuvre « avec discernement ». (lire la suite page 124). 
 

Ajoutée le 14 déc. 2017

LIVRES

Atlas des migrants en Europe - 3e éd. - Approches critiques des politiques migratoires
Approches critiques des politiques migratoires
Papier25.00 €