Vous êtes ici

ITW vidéo avec Olivier Clochard : Bidonvilles, "jungles" et campements

L'Atlas des migrants en Europe. Approches critiques des politiques migratoiresOlivier Clochard commente la carte : L'encampement et l'errance des migrants dans les rues de Paris (page 51). 

[extrait] Bidonvilles, "jungles" et campements. Depuis le début des années 2000, la géographie des villes et des espaces frontaliers situés en bordure des principales routes migratoires, en Europe et ailleurs, s’est transformée avec les mobilités plus ou moins volontaires des personnes exilées. Des bâtiments abandonnés, des parcs, des coins de forêts ou des collines localisés dans les interstices urbains ou périurbains sont utilisés comme refuges par des groupes d’individus déplacés ou en déplacement. Ces campements auto-établis ou auto-organisés, ces « jungles », bidonvilles et squats sont généralement situés à proximité d’endroits stratégiques, notamment de points de passages frontaliers. Dans ces campements, les voyages se réorganisent, se poursuivent ou s’interrompent. Ils matérialisent la non-linéarité des trajectoires migratoires, la mise en attente des déplacements, les allers et retours forcés. Ils apparaissent, disparaissent, réapparaissent, et se déplacent comme le font les personnes qui les occupent. (lire la suite page 50). 

 

Ajoutée le 14 déc. 2017

LIVRES

Atlas des migrants en Europe - 3e éd. - Approches critiques des politiques migratoires
Approches critiques des politiques migratoires
Papier25.00 €