Vous êtes ici

ITW avec Hubert Védrine et Pascal Boniface - Pour comprendre le chaos du monde

ITW avec Hubert Védrine et Pascal Boniface - Pour comprendre le chaos du monde

Comment décrypter les mouvements du monde, si imprévisibles et complexes ? Avec la 4e édition de l’Atlas du Monde global (Armand Colin, 2015), Pascal Boniface, directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques et Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, nous proposent d’observer le monde avec le recul nécessaire, ou de prendre en compte la diversité des visions selon les pays et les peuples. Un ouvrage indispensable, aux analyses éclairantes à l’heure où sont survenus les récents événements tragiques du Liban et de France.

- Quelles évolutions ont marqué le monde depuis la première édition de cet ouvrage ?
Ces évolutions étaient déjà prises en compte dans les précédentes éditions mais elles se sont amplifiées : la difficulté des Occidentaux à s'adapter à un monde qu'ils ne contrôlent plus exclusivement dans le cas des États-Unis ou qui déçoit leurs espérances, en ce qui concerne les Européens. Et aussi plus récemment, l'affaire ukrainienne et les problèmes que cela pose aux Européens dans leurs relations avec la Russie, les suites, souvent tragiques, des "printemps" arabes au Moyen-Orient, la déstabilisation du Moyen-Orient, la situation au Sahel, la tension en Asie du Nord-Est.

- Quelle est la fiabilité des projections ou des scénarios à moyen terme ?
Les prévisions sont toujours problématiques ! C'est rendu encore plus incertain par l'instabilité actuelle du monde et la volatilité des rapports entre les principales puissances. Le scénario le plus improbable reste celui où une puissance comme les États-Unis reprendrait à elle seule ou conquerrait comme la Chine, les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) un contrôle hégémonique de l'ensemble.

- Les risques climatiques peuvent-ils bouleverser les rôles des puissances identifiées dans l’atlas ?
Non, à court et moyen terme, cela ne va pas bouleverser considérablement les rôles des diverses puissances fondées sur des éléments multiples. Mais à long terme, dans le pire des scénarios, les conséquences seraient gravissimes pour les nombreux pays dont la population est en majorité côtière de même que pour les grands pays d'Asie qui dépendent des grands fleuves himalayens et d'autres. Et sans oublier bien sûr tous les autres aspects du compte à rebours écologique. Une nouvelle hiérarchie de la puissance économique apparaîtra peu à peu en fonction de la vitesse d'écologisation (de l'agriculture, de l'industrie, des transports, de la construction, de l'énergie) et donc de la compétitivité écologique de chaque pays.

- Dans les jeux de pouvoirs qui se déroulent, les gouvernants semblent réagir plutôt qu’ils n’anticipent. Pourquoi ?
Ce n'est pas le cas de Poutine, ni des Chinois, ni sur un autre plan des terroristes, hélas souvent à l'initiative ! Mais la question porte sur les gouvernements démocratiques. Ils sont en effet souvent inhibés par une vision idéaliste du monde ( la "communauté" internationale), par l'obligation de se concerter, de consulter, d'expliquer et par la pression court-termiste des médias. Il faut recombiner mieux démocratie et efficacité, y compris en politique étrangère.

© Armand Colin, novembre 2015

LIVRES

Atlas du monde global - 3e éd. - 100 cartes pour comprendre un monde chaotique
100 cartes pour comprendre un monde chaotique

AUTEURS

Boniface
Pascal Boniface est directeur de l’IRIS (Institut de relations internationales et strat...
Védrine
Hubert Védrine a été à la présidence de la République de...